4 avril 2013

La couleur des sentiments - Kathryn Stockett

RÉSUMÉ

Chez les Blancs de Jackson, Mississippi, ce sont les Noires qui font le ménage, la cuisine, et qui s'occupent des enfants. On est en 1962, les lois raciales font autorité. En quarante ans de service, Aibileen a appris à tenir sa langue. L'insolente Minny, sa meilleur amie, vient tout juste de se faire renvoyer. Si les choses s'enveniment, elle devra chercher du travail dans une autre ville. Peut-être même s'exiler dans un autre État, comme Constantine, qu'on n'a plus revue ici depuis que, pour des raisons inavouables, les Phelan l'ont congédiée.
Mais Skeeter, la fille des Phelan, n'est pas comme les autres. De retour à Jackson au terme de ses études, elle s'acharne à découvrir pourquoi Constantine, qui l'a élevée avec amour pendant vingt-deux ans, est partie sans même lui laisser un mot.
Une jeune bourgeoise blanche et deux bonnes noires. Personne ne croirait à leur amitié ; moins encore la toléreraient. Pourtant, poussées par une sourde envie de changer les choses, malgré la peur, elles vont unir leurs destins, et en grand secret écrire une histoire bouleversante.


MON AVIS

Lorsque j'ai reçu ce livre de la bibliothèque, la première chose qui m'est venu à l'esprit c'est : « Houla, méchant pavé ! » ^^ Je peux maintenant vous dire, après l'avoir lu, que oui, c'est certes un ''méchant pavé'', mais un pavé, qui vaut le détour, ça je vous le dis ! Kathryn Stockett nous offre ici une histoire touchante, avec un brin d'humour et qui fait amplement réfléchir. En même temps, ça m'a révolté. Personnellement, je suis aucunement raciste. Je n'arrive d'ailleurs pas à comprendre les gens qui pensent que parce que quelqu'un est d'une couleur différente, il ne mérite pas notre respect. Vous pouvez donc comprendre pourquoi j'ai ressenti beaucoup de rage envers certains événements et certains personnages de ce roman.

Le livre est écrit d'une façon qui favorise la compréhension de l'histoire, autant d'un côté comme de l'autre. C'est-à-dire que l'histoire nous est contée du point de vue de Skeeter, la jeune blanche qui décide d'arrêter de se voiler la face sur la situation des noirs, ainsi que sur celui d'Aibileen et Minny, deux bonnes qui travaillent pour des blanches. L'auteur alterne quelques chapitres avec l'une et avec l'autre, ainsi de suite. Les parties d'Aibileen sont un peu déstabilisantes, car le langage est moins travaillé. Ça surprend un peu au début, mais j'ai fini par m'y accommoder. D'autant plus que pour les autres chapitres, le style de Kathryn Stockett est très agréable à lire.

Bien entendu, une histoire comme celle-ci ne serait pas aussi réel sans les personnages qui font preuve d'un racisme assez stupéfiant. Tel est le cas, entre autres de Miss Hilly, qui ma foi, m'a fait gronder de colère... ! Comment une personne peut en arriver à détester les noirs de cette façon ? Jusqu'à vouloir que chaque maisonnée ayant une bonne à leur service ait une toilette en plus (pour la bonne), pour être sûr de ne pas attraper leurs maladies, qui apparemment seraient différentes des nôtres ? Ce roman a beau être une fiction, on peut très bien se douter que des choses comme celles-ci ont pu se passer dans le passé (et même parfois de nos jours...). Les bonnes élevaient leurs enfants, leurs faisaient la cuisine, le ménage, mais ses femmes blanches (et leurs maris, par le fait même) n'arrivaient pas à les considérer comme des égaux. Dans le roman (mais j'imagine que c'était aussi le cas en 1960), les femmes blanches ne font rien de leurs journées, sauf se plaindre, jouer aux cartes et papoter entre elles dans le dos des autres, j'irai même jusqu'à dire qu'elles étaient lâches... Ça m'a franchement dégoûtée...

Malgré cette rage (presque pas... ^^), j'ai cependant beaucoup apprécié lire l'histoire de Skeeter, Aibileen et Minny, qui décident, une fois pour toute, de briser le silence, si on veut, sur le raciste qui règne dans leur ville, Jackson, en écrivant un livre sur le travail des bonnes, avec l'aide d'une douzaine d'autres bonnes. Le danger les guette à pratiquement tous les coins de rues, car cela est très mal vu, pour les noires, d'être en compagnie de blanches, hors de leur travail. Cette amitié qui se forme entre les trois est très touchante, car c'était incongru (et même illégal !) dans ces années-là.

J'ai aimé le courage de Skeeter et sa force tranquille. Aibileen aussi est courageuse et l'espoir qui se fraie tranquillement pas vite un chemin dans son esprit est très touchant. Quant à Minny, c'est ce personnage qui met un petit brin d'humour dans l'histoire, ce qui allège le sujet dur de ce roman. Bien entendu, il y a plusieurs autres personnages intéressants, qui apportent un gros plus à l'histoire.

La fin cependant, m'a déplu. J'ai trouvé qu'elle finissait beaucoup trop abruptement. J'ai tourné la dernière page en pensant réellement qu'il y avait autre chose au verso, mais non, c'était terminé. J'avoue que j'ai été prise au dépourvue. ^^ J'en aie même fait la grimace ! xD

Je ne regrette donc pas d'avoir pris le temps de lire ce roman avant de voir l'adaptation, pour un de mes challenges Sériebox. J'ai découvert une histoire certes fâchante sous certaines facettes, mais le positif l'emporte grâce à des personnages touchants comme Skeeter, Aibileen et Minny.

Encore une fois, je vous laisse avec un avis plutôt décousu. J'ai eu beaucoup de mal à l'écrire, je l'avoue, j'espère donc que vous avez réussi à me suivre. ^^ La couleur des sentiments est un livre fort. Il ne fut pas un coup de coeur, mais j'ai beaucoup aimé cette histoire touchante et rempli de courage. J'espère que mon avis vous aura donné le goût de découvrir à votre tour ce très bel ouvrage.

Jacqueline Chambon - 517 pages
v.f. de ''The help''

8 commentaires:

  1. Sincèrement, tu viens de me donner envie de lire le livre avant de voir le film pour ce fameux Challenge justement ^^
    J'étais parti pour faire ça, puis je me suis découragé. Mais allez ! Je crois que je n'ai pas le droit de passer à côté !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oh ! Eh bien, je suis contente de t'avoir donné envie ! :D

      J'espère que tu vas apprécier, parce que là, je m'en voudrais. ;)

      Supprimer
  2. Le livre est dans ma PAL depuis un moment mais je n'ai pas encore eu l'occasion de l'en sortir.
    Par contre, j'ai beaucoup aimé le film. Il montre bien le racisme et j'ai aussi été assez effrayée et choquée face à certaines paroles et actions !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est vrai que le sujet et le nombre de page peuvent faire ''peur'' un peu. Mais n'hésite pas, il vaut la peine ! Je suis certaine que tu aimerais. :)

      Supprimer
  3. Je l'ai lu l'été dernier et c'est un roman que j'ai beaucoup aimé ! La petite histoire tout d'abord avec ces 3 personnes qui mettent de côté leurs préjugés pour parler de leur quotidien et de ce qu'est la vraie vie d'une bonne noire et de la grande histoire, révoltante comme tu le soulignes. Moi aussi j'ai du mal à comprendre qu'on puisse mépriser les gens parce qu'ils sont de couleurs différentes mais tout ce qui est décrit a existé et existe malheureusement encore aujourd'hui de façon peut-être moins visible.
    En tout cas, un super bouquin. En revanche, j'ai un peu moins aimé le film mais on en reparlera quand tu l'auras vu. :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je l'ai vu quelques minutes après avoir terminé le roman. ^^ Je vais essayer de poster un avis dessus prochainement. :)

      Supprimer
  4. Ce livre est une de mes prochaines lectures, et grâce à ta chronique j'ai vraiment hâte de m'y mettre !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Super ! J'espère que tu apprécieras. :)

      Supprimer

Merci pour votre commentaire, il sera lu avec attention ! =)